Concernant l'Artiste

272034915_4854805201242634_2148419460997150528_n.jpg

Né à Strasbourg, en France, en 1985, l’intérêt de Yoann Lossel pour l’art et la peinture a commencé avec la découverte des tableaux de maîtres anciens de la Renaissance, qu’il a trouvés chez lui et contemplé pendant son enfance. Fasciné par les chefs-d'œuvre à couper le souffle dépeignant des thèmes mystérieux et empli d'une fabuleuse créativité, il rêve alors de devenir peintre.

 

Après un diplôme de trois ans en arts appliqués et dessin narratif à l'Ecole Pivaut de Nantes, Yoann Lossel travaille comme illustrateur indépendant.

A 25 ans, il quitte finalement le monde de l'édition pour se consacrer à des expositions et des collaborations avec des galeries d'art.

 

Yoann Lossel a exposé son travail dans de nombreuses galeries à travers le monde, principalement aux États-Unis. Artiste primé, il est bien connu pour son travail minutieux mêlant graphite et feuille d'or, héritage de l'iconographie qu'il chérit comme la Renaissance italienne, les mouvements symboliste, préraphaélite, Art nouveau et Arts & Crafts. 

Il vit actuellement dans la légendaire forêt de Brocéliande en Bretagne.

Collodion humide par Psyché Ophiuchus

Livres :

2021 : " Forgotten Gods - L'Art de Yoann Lossel ", Artbook

2017 : " Beowulf " , Easton Press -

Édition de luxe limitée à 1.200 exemplaires

Publications et Prix :
 

Art Renewal Center : numéros 10, 13, 14

- 2019, numéro 14 :

Prix double catégorie

- 2018, numéro 13 :

  • Première Place / catégorie dessin

  • Primes d'achat de l'ARC

  • Prix de la galerie Arcadia Contemporary

  • Prix  de publication Aristide

  • Deuxième place / Réalisme imaginatif
     

- 2014, numéro 10 :
Mention honorable, catégorie dessin

Infected by Art : numéros 3, 4, 6, 8 ,9 :


- 2019, numéro 8 :

Deuxième place du grand prix
Or dans la catégorie Stylo/Encre/Crayon
Mention honorable dans la catégorie stylo/encre/crayon

- 2017, numéro 6 :
Gagnant du grand prix

Or dans la catégorie Stylo/Encre/Crayon
Prix pour l'ensemble de l'œuvre

- 2015, numéro 4 :

Bronze dans la catégorie Huile/Acrylique/Aquarelle

- 2014, numéro 3 :
Troisième place du grand prix

Or dans la catégorie Huile/Acrylique/Aquarelle
Argent dans la catégorie plume/encre/crayon

Prix pour l'ensemble de l'œuvre


Spectrum : numéros 20, 21 ,22  ,23 , 25, 26 :


- 2018, numéro 25 : Finaliste dans la catégorie éditoriale

 

- 2015, numéro 23 : Nominé pour le prix "Rising Star"

-
 2013, numéro 21 : Page de titre du numéro 21

-
 2012, numéro 20 : Couverture du numéro 20
(première de couverture de l'édition hardcover)

Participation aux Salons :

Musée Norman Rockwell,
  Stockbridge  (États-Unis) - 2021

Modern Eden Gallery, San Francisco (États-Unis) - 2020

Arcadia Contemporary, Pasadena, Californie (États-Unis) - 2019

Sotheby's, Los Angeles (États-Unis) - 2018

Salmagundi Club, New York, NY (États-Unis) - 2018


Haven Gallery, Northport, NY (États-Unis) - 2018


Century Guild, Culver City, Californie (États-Unis) - 2013

Galerie Nucleus, Alhambra, CA (USA) - 2013

Krab Jab Studio, Seattle, WA (États-Unis) - 2013, 2014, 2015, 2017

Société des Illustrateurs, New York, NY (États-Unis) - 2014

 

Aussi à :
Exeter (Royaume-Uni), Paris (France, Galerie "Les Petits Papiers"), Rennes (France), Brocéliande (France), Le Mans (France), Melbourne (Australie), Arlon (Belgique)...

 

Presse:

Fine Art Connoisseur :

- 2021, tome 18, numéro 3

Enchanted Living Magazine:

 

- 2021, numéro 57

- 2019, numéro 47

Beautiful Bizarre Magazine :

- 2019, numéro 027

 

Imagine FX :

- 2018, numéro 162

- 2015, numéro 126 & How to Paint and Draw

« Les grands paysages me fascinent. Je m'y suis toujours projeté avec beaucoup de force et d'imagination. Avant de m'enfermer dans l'atelier pour figurer ces mondes, je suis avant tout un contemplatif à la recherche d'atmosphères, de lieux et de présences.

 

Je crois que c'est le hors-champ auquel j'accorde une attention particulière, cette infime nuance qui transforme un espace en une histoire. L'arbre qui, avec le temps, adopte une posture, la pierre qui à force d'érosion se distingue de toutes les autres, le vent qui transforme la lande et pousse l'aubépine à se développer à l'horizontal. Ces arbustes que l'on dénichera au sommet des collines du Devon ou dans les estampes d'Hokusai.

 

J'ai une affection toute particulière pour les ruines : cet espace où le temps devient palpable, quelque part entre civilisation et monde sauvage. J'essaie d'offrir à ces lieux une population qui les habite, qui les intègre avec cohérence.

Pour nourrir la profondeur de ces scènes, j'ai opté pour l'utilisation de feuilles d'or qui génèrent un quatrième plan par leurs manières de réfléchir la lumière. Ainsi naissent des crépuscules et des aubes. »

« Certains peintres et dessinateurs m'ont marqué au plus haut point, ils me nourrissent de leurs regards et de leurs démarches. Ce sont ces maîtres, passés et présents, qui m'invitent à m'engager dans cette voie. Leurs explorations des grands thèmes classiques m'accompagnent au quotidien. »

workspace3.jpg
yoann lossel rochefort en terre

Rochefort-en-Terre 2016 - Photo :  Yoann Lossel